Vaccination des enfants : des chercheurs polonais dénoncent des “essais cliniques” grandeur nature

0
74

« Les lois sont bafouées, le code de Nuremberg est violé » : six médecins, un chercheur et trois avocats-juristes-notaires, tous membres de l’Association des médecins et chercheurs indépendants polonais (AMCIP), se sont exprimés dans une conférence tenue à la Maison de la presse le 2 octobre 2021 à Varsovie. S’adressant aux hommes politiques, aux citoyens et parents, ils démontrent pourquoi la campagne de vaccination relève plutôt d’un essai clinique que d’une volonté de protéger la population.

Première partie, extraits : https://videos.francesoir.fr/?mediaId=18699070-8d5d-4bcf-a036-e30b0a23b5ef

Depuis le printemps dernier, en Pologne, les enfants âgés de trois mois à onze ans reçoivent le vaccin « anti-Covid ». « Si les parents connaissaient les risques extrêmement bas de l’épidémie, ils refuseraient d’emmener leurs enfants se faire vacciner », s’insurge le chercheur Piotr Witczak.

Plusieurs actions ont été entreprises pour mettre un terme à cet essai douteux au niveau éthique. Par ailleurs, l’association met en lumière les conflits d’intérêts du responsable national ayant donné l’autorisation, couplés à l’omerta de la classe politique. Quelques rares exceptions : « Sur quelles données s’appuient les décisionnaires pour autoriser cet essai ? Qui a pris la décision, qui a signé cet accord ? Ou encore qui a conseillé le ministère de la Santé pour signer cet accord ? » interrogeait la docteure Ewelina Gierszewska, présentant une liste de 17 questions soumises au ministre de la Santé, Adam Niedzielski.

À noter que ce dernier ne possède pas de formation dans la recherche ou les métiers de la santé. Diplômé en science économique, il a passé la majeure partie de sa carrière dans la finance avant de devenir président du Fonds national de la santé de Pologne en juillet 2019, et de rejoindre le ministère de la Santé en août 2020.

Dans une deuxième partie de la conférence (extraits ci-dessous), l’association reçoit des médecins à internationaux pour compléter leurs travaux. Pfizer avait déjà effectué des essais sauvages au Nigeria ; l’association s’appuie dessus pour comparer la situation actuelle avec les polémiques antérieures : “les enfants sont en danger”. Me Maja Gidian revient sur les détournements du droit polonais, prenant pour exemple le fait que les parents soient incités à emmener leurs enfants se faire vacciner en urgence, alors qu’il faut l’accord des deux parents. Théoriquement, si un parent ne souhaite pas faire vacciner son enfant, l’autre peut être poursuivi en cas d’obligation. Mais dans les faits, ce n’est pas ce qu’il se passe, et certains enfants pâtissent d’un parent trop autoritaire.

Deuxième partie, extraits : https://videos.francesoir.fr/?mediaId=18699070-8d5d-4bcf-a036-e30b0a23b5ef

https://www.francesoir.fr/societe-sante/conference-pologne-vaccination-enfants