Statistiques Coronavirus

All countries
31,319,753
Confirmés
Updated on September 21, 2020 3:09 pm
All countries
22,681,755
Guéris
Updated on September 21, 2020 3:09 pm
All countries
966,158
Décédés
Updated on September 21, 2020 3:09 pm
All countries
966,158
décès du coronavirus
Updated on September 21, 2020 3:09 pm
All countries
31,319,753
Cas testés
Updated on September 21, 2020 3:09 pm

Les billets de banque et la monnaie sont des vecteurs du coronavirus.

Le % de tests positifs au COVID19 en Suisse a été multiplié par 12 depuis 12 semaines.

Un graphique à lui seul montre que nous ne sommes pas dans la bonne tendance . Nous voyons nettement que le pourcentage de gens testés...

La mortalité par Covid19 ne serait pas corrélée avec les mesures gouvernementales et le nombre de tests effectués.

Un beau pavé dans la mare jetée par NATURE (1) qui nous explique qu'il n'y aucun lien statistique entre l'attitude des gouvernements et la...

Les complo-toto du masque : quand la raison s’évanouit.

Dans mon enfance, il y avait "les blagues à toto". Toto c'était un peu le copain nigaud qui fait rigoler à la récréation car...

La transmission aeroportée des particules du COVID19 se confirme.

Selon une étude relayée par le New York Times (1), la transmission aeroportée des particules est bien réelle. WikiHealth rapportait dès mars 2020 plusieurs études...

Nous sommes bien en face de la plus grande catastrophe sanitaire depuis la grippe Espagnole de 1918-1920

Les faits sont tétus. (1). Le 1er février 2020, nous avions officiellement 2'115 cas signalés. Le 1er juillet 2020, nous étions à 10 millions de...

La Corée du Sud l’a bien compris puisqu’elle chauffe à 150 degrès ses billets de banques et sa monnaie, la Coronavirus se sert certainement de la monnaie pour se répandre.

Ce n’est pas une surprise car dans le passé les billets ont été les vecteurs de maladies depuis leur apparition, et ce sont des articles du temps.ch datant de 2013 (1) et de 2008 (2) qui nous le disent.

La grippe y resterait même 17 jours actives dans l’article 2008.

C’est l’Université de Genève qui dévoilait à l’époque ses études sur le sujet et qui bizarrement n’a pas été interrogé de nouveau dessus avec la pandémie de 2020.

Je ne sais pas si le magazine de Stéphane Benoit-Godet m’en voudra mais je vais faire un beau copier/coller de l’article de 2008 :

Les virologues genevois, emmenés par Yves Thomas, responsable du Centre national Influenza, ont agi sur demande d’une banque. L’établissement, inquiet des possibles risques de pandémie en cas d’émergence d’un virus inédit (aviaire ou non), les a approchés pour savoir si les numéraires pouvaient contribuer à propager l’infection. Il s’échangerait en effet de 20 à 100 millions de billets de banque en Suisse chaque jour, et des milliards dans le monde.

La banque a gracieusement mis à disposition des chercheurs des… moitiés de billets de 50 francs usagés. Y ont été déposées diverses souches de virus grippal conservées en laboratoire (sauf la fameuse H5N1, dangereuse à manipuler), dans différentes concentrations. Puis les scientifiques ont laissé sécher la préparation à température et humidité ambiantes. Ils ont enfin réalisé un état des lieux, en mettant en culture les dépôts viraux. Les résultats étaient parfois surprenants.

De manière générale, la durée de survie augmentait en fonction de la concentration du virus. Les souches «influenza A» (H1N1) – similaires à celles qui sévissent en Suisse cet hiver – et «influenza B» sont mortes dans les heures suivant leur inoculation. Par contre, un des virus «influenza A» (H3N2) utilisé a vécu environ 24 heures, et un autre le triple, lorsque sa concentration était importante. Pire: lorsque ce dernier était mélangé à des sécrétions humaines (mucus), il pouvait survivre deux semaines et demie!

Donc traiter et combattre le coronavirus sans faire comme la Corée du sud c’est un peu comme uriner sur un feu de forêt,cela aura le même effet.

Les communications des organismes comme l’OMS et les mesures prises dans nos pays sont ad minima ridicules mais surtout inconscientes et mettent en danger des millions de gens en leur donnant des indications incomplètes donc trompeuses.

 

(1) https://www.letemps.ch/economie/grippe-passe-billets-banque

(2) https://www.letemps.ch/societe/grippe-diffusee-billets-banque

2 COMMENTS

Comments are closed.

Hot Topics

En 2015, une équipe Chinoise se vantait d’avoir crée un nouveau coronavirus et de l’avoir injecté à des chauve-souris.

Ce n'est pas un fake mis le journal télévisé TGR Leonardo (Chaine RAI 3) qui ouvre le 16 novembre 2015 sur une prouesse technologique...

Oui, la méthode du ‘Pr Raoult’ est une faillite éthique et scientifique.

En 2006, l'American Society of Microbiology avait interdit de publication le Professeur Raoult pour des faits d'inconduite scientifique (1) c'est à dire une forte...

Et si on se trompait de maladie ? la piste du microbiote pulmonaire est à explorer.

Une vidéo interessante qui soulève des questions sur le COVID19. Nous voyons un urgentiste américain dire qu'il ne comprend pas ce qui se passe. Ce médecin...

Le risque infectieux du COVID-19 n’a rien à voir avec une meilleure ou moins bonne médecine mais avec la génétique !

Note du Prof. Pierre Sonveaux, Docteur en Sciences Pharmaceutiques, Maître de Recherche du F.R.S.-FNRS et Professeur de Pharmacologie à l'UCLouvain: Chères toutes et chers tous, La...

Klaus Puschel, Professeur de pathologie à Hambourg : “Personne n’est mort du COVID19 ici (à Hambourg)”.

Klaus Puschel n'est pas n'importe qui. Doté d'une bonne collection d'article de recherche en médecine légale (1), il n'a aucune raison de risquer sa carrière. Pourtant...

Début janvier 2020, un groupe de scientifique de Honk-Kong attribue l’origine de la pandémie au laboratoire de Wuhan

Selon un groupe de scientifiques chinois, le coronavirus s’est propagé à partir d’un laboratoire scientifique de Wuhan et non d’un marché de fruits de...

A LIRE ENSUITE ...