La surveillance dégrade la confiance, seul gage d’efficacité.

0
7536

L’épisode du Coronavirus nous amène une maladie éternelle que la modernité a rendu plus dangereuse : la surveillance, le “check”, l’absence de confiance.

La surveillance n’a jamais , dans la durée, apportée de résultats bénéfiques car elle crée un sentiment légitime de révolte chez ceux qui la subissent.

Dans la grande majorité des cas, la surveillance va amener la défiance et peu à peu la confiance qui s’était installé se mue en simple obeissance avec des mécanismes de carottes et batons …en particulier financiers comme ceux-ci en France.

 

A Singapour, l’application de suivi installée sur les téléphones tourne à la simple application d’espionnage sur le mode chinois avec un début de note “sociale”, typiquement vous ne pouvez plus entrer dans certaines zones commerciales si vous n’avez pas votre propre QR code.

Rappelons nous comme le disait un écrivain canadien que sans libertés la morale n’existe pas.

Et de facto, toutes les attitudes deviennent compréhensibles et moralement acceptable, même les plus violentes.