La deuxiéme vague du #Covid19, c’est maintenant.

0
4787

Selon un rapport interne du CDC américain, il est “quasiment certain” que la souche anglaise du SARS-CoV-2 est déjà dans tous les états du pays.

Il en va de même pour toute l’Europe et probablement le reste du monde.

Bien que sa dangerosité n’a pas encore été clairement déterminée, sa contagiosité supérieure est largement démontrée.

En Angleterre, près de 60% des services hospitaliers ne peuvent plus accueillir personne et doivent trier arbitrairement les gens pour décider de qui vivra ou non. Dans la plupart des districts (boroughs) de Londres, des gens commencent à mourir en attendant les secours qui peuvent mettre jusqu’à dix heures avant d’arriver, tant la liste d’attente est longue.

Rappelons que le véritable danger du COVID-19 n’a jamais été sa dangerosité initiale, mais bien sa capacité à paralyser le système de santé d’un pays ainsi que sa tendance à muter rapidement de par sa (déjà grande) contagiosité. Une variante plus contagieuse est donc de facto largement plus dangereuse, puisque le taux de mortalité augmente rapidement avec la surcharge des hôpitaux

Dans plusieurs villes californiennes, des instructions sont données aux ambulanciers de ne pas transporter les personnes au bord de la mort afin d’économiser l’oxygène et la place.

En Europe, des réunions de crises ont lieu partout, en France, un conseil d’urgence a été convoqué dans le secret hier.

En Allemagne aujourd’hui. L’Italie songe à prendre des mesures sans précédent. La Suisse semble décidée à renforcer les mesures bientôt également.

Des premiers rapports indiquent qu’il existe une possibilité que les vaccins disposent d’une efficacité limitée contre la souche Sud-Africaine (Oxford).

Côté Chinois, le gouvernement communiste refuse encore une fois l’accès à Wuhan aux experts de l’OMS. D’autres régions semblent totalement bloquées selon mes sources, sans un mot aucun des autorités ni déclaration officielle.

Bref, après la première vague, je répétais ici que la pandémie ne faisait que commencer, la deuxième véritable vague semble sur le point de commencer. Espérons que ce ne soit pas le cas…