Japon: Le ministère de la Santé alerte sur les effets secondaires graves des vaccins Pfizer et Moderna sur les jeunes

0
157

Le ministère japonais de la Santé lance une mise en garde sur les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19 Pfizer et Moderna chez les adolescents et les jeunes individus de sexe masculin. Certains d’entre eux ont en effet développé de sérieux troubles cardiaques. Cette mise en garde par le gouvernement de la troisième puissance économique du monde est très importante car elle prouve qu’il y a, dans le monde industrialisé, des Etats qui se préoccupent de protéger leur population et ne sont pas corruptibles par une entreprise, aussi puissante soit-elle.

Des cas d’inflammation du muscle cardiaque

Face aux risques d’inflammations cardiaques, la Haute Autorité de Santé  française et les pays nordiques déconseillent Moderna chez les moins de 30 ans. Le Japon a enregistré des cas d’inflammations du muscle cardiaque et de la paroi externe du cœur  chez plus de 81 adolescents de sexe masculin et 48 jeunes hommes dans la vingtaine. Selon le Ministère de la Santé japonais, ces troubles sont des effets secondaires des vaccins à ARNm Pfizer et Moderna puisque les symptômes sont apparus quelques jours après l’injection.

Le bilan a été établi le 14 novembre après le suivi d’un million de jeunes Japonais vaccinés. Il faut souligner que bon nombre des victimes ont reçu le vaccin anti-Covid Moderna. En effet, selon les statistiques, seuls 15 des adolescents  et 13 des jeunes hommes touchés par ces problèmes cardiaques ont reçu le vaccin Pfizer.

Une mise en garde sur ces « effets secondaires graves»

Le 4 décembre dernier, le ministère japonais de la santé a réuni un groupe d’experts pour étudier le sujet. Il a proposé à ces derniers de lancer une mise en garde en apposant la mention « effets secondaires graves » sur les documents joints aux vaccins.

Le ministère de la Santé prévoit également de demander aux hôpitaux de donner des informations détaillées concernant l’évolution de l’état de santé des personnes qui ont développé des troubles cardiaques dans les 28 jours qui suivent l’administration des vaccins. Le groupe d’experts a approuvé le plan proposé par le ministère japonais de la Santé.

A noter que face à ces effets secondaires préoccupants,  le Japon a déjà pris parti officiellement pour un traitement du COVID 19 à l’ivermectine. Pourtant, nos autorités sanitaires s’entêtent dans une stratégie unique du « tout vaccinal », en poussant la vaccination chez les adolescents et les étudiants.

Pourtant selon les chiffres officiels de l’ANSM, les effets des vaccins sont particulièrement inquiétants. Il semblerait en effet que les vaccins soient responsables de milliers d’effets secondaires et de 900 décès.

En tout cas, le gouvernement et l’Etat, au Japon, protègent la population.

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/06/japon-le-ministere-de-la-sante-alerte-sur-les-effets-secondaires-graves-du-vaccin-sur-les-jeunes/