Statistiques Coronavirus

All countries
95,385,228
Confirmés
Updated on January 17, 2021 10:09 pm
All countries
67,844,339
Guéris
Updated on January 17, 2021 10:09 pm
All countries
2,037,739
Décédés
Updated on January 17, 2021 10:09 pm
All countries
2,037,739
décès du coronavirus
Updated on January 17, 2021 10:09 pm
All countries
95,385,228
Cas testés
Updated on January 17, 2021 10:09 pm

En France, les hopitaux du grand-est sont sous pression – Témoignage de l’intérieur

Les nouveaux variants du COVID19 sèment la panique à l’OMS.

Un rapport interne supplémentaire pointe du doigt la différence flagrante entre les chiffres officiels du COVID et la surmortalité. On approche bientôt le demi-million...

La deuxiéme vague du #Covid19, c’est maintenant.

Selon un rapport interne du CDC américain, il est "quasiment certain" que la souche anglaise du SARS-CoV-2 est déjà dans tous les états du...

Aux Etats-Unis, 3% des vaccinés sont malades à cause du vaccin avec un impact sur leur quotidien.

Aux états-unis, 3% environ des personnes qui ont reçu le vaccin connaissent des troubles de leur santé qui ont un impact significatif sur leur...

Ce ne sont pas des vaccins mais une expérimentation dangereuse.

La campagne de vaccination pour une maladie qui ne tue pas est une aberration médicale et peut être une violation du code de nuremberg...

Il n’y a jamais eu autant de contaminations et autant de morts du COVID19 dans le monde.

Le coronavirus tient ses promesses. Nous sommes à environ 600'000 contaminations par jour pour 15'000 morts dans le monde... La pandémie continue sa progression et son...

Au moment où des irresponsables politiques projetaient la France dans des municipales, un responsable de service hospitalier écrivait à ses collégues.

Il n’y a pas de panique. Il y a un professionel inquiet et engagé.

Nous avons reçu cet email et avons décidé de le publier en masquant le nom de la personne qui a émise le message (qui n’est pas à priori celui ou celle qui a fourni le message). Il s’agit des Hôpitaux Civils de Colmar.

WikiHealth publie ce témoignage pour soutenir les personnels hospitaliers qui sont engagés partout en Europe dans une lutte à mort pour leurs patients. Ils sont “nos” héros….et la réalité de ce qu’ils vivent doit pouvoir remonter pour que l’Etat réagisse et leur apporte le maximum de moyens et de reconnaissance.

=================

Chers confrères,

Je me permets de vous transmettre cette description éloquante de ce qui se passe dans le grand Est, prenons-en la mesure et diffusons aux patients le seul message qui valle : Confinement +++++++

“Mulhouse

Chers collègues,

Je me permets de m’adresser à vous pour un petit retour d’expérience de ce que nous traversons depuis 3 semaines d’épidémie COVID-19.

Les multiples appels téléphoniques que j’ai eu depuis 3 jours de collègues de l’ensemble du territoire semble montrer que l’importance de la situation semble totalement sous-estimée.

Nous sommes à plus de 15 jours de vraie phase épidémique dans le Haut-Rhin et plus précisément sur l’agglomération de Mulhouse,

Nous avons aujourd’hui dans l’établissement 130 lits dédiés COVID occupés, 25 patients COVID ventilés en réanimation

Plan blanc activé depuis le 7/3, déprogrammation de toutes les activités médicales et chirurgicales programmées

Ouverture de 8 lits de réa supplémentaires dans une SSPI

Ouverture de salle de régulation de crise depuis le 3/3 avec mise en place d’un SVI, délestage vers le SAMU 54 et 67

Depuis 3 jours nous sommes submergés aux urgences par un flux incessant de patients avec critères d’hospitalisation, AEG, hypoxémie importante, pneumopathies bilatérales… le taux d’hospitalisation après passage aux urgences est de 40% (avec un ralentissement de l’activité d’urgence conventionnelle flagrant)

L’ouverture des lits COVID ne suffit plus, et l’établissement est quasi à bout des moyens qu’il peut déployer. La solidarité des établissements périphérique (beaucoup plus petits en taille) s’organise doucement.

Les lits de réanimation de la région sont saturés, et impossible de trouver des respirateurs pour ouvrir de nouveau postes de réa

Depuis hier la mortalité dans les secteurs de gériatrie est majeure, et les cas symptomatiques dans les EHPAD très nombreux, occasionnant des difficultés / choix en régulation

J’ai réuni hier un collège de spécialiste (réa, infectio, med interne, pneumo, gériatre, urgentiste) afin de fixer des indications aux différentes filières, et plus clairement les critères (notamment d’âge) de limitation d’accès à la réa.

En 24h nous avons une vingtaine de décès COVID + au sein de l’établissement.

Les équipes commencent à s’épuiser, avec un absentéisme qui grandit lié à des cas positifs, même si la solidarité est importante.
Durant ces 15 derniers jours, toutes les mesures que nous avons prises ont été dépassées et donc insuffisantes dans le journée même, tant la cinétique est rapide.

Il est primordial que chacun de nos établissements se prépare rapidement, et profite de cette période pour anticiper tous les problèmes liés à cette crise sanitaire sans précédent.

Merci d’insister par tous vos relais, pour que chacun puisse s’y prépare au mieux

Ci-dessous la cinétique de nos appels au 15 (nous faisons 160 000 DRM annuels soit env 450 / jour).

Je t’envoie des nouvelles réelles de l’Est via ma promo de Paris de 1993 …
Colmar

A quelques kilomètres de Marc, je ne peux que renforcer ces propos que je trouve encore trop peu alarmiste, bien que déjà désespérant.

Nous avons 2 à 3 jours de retard par rapport à Mulhouse, ce qui nous a servi considérablement, mais malgré les enseignements quotidiens fournis par leur situation et l’évolution du SAMU68, nous sommes dépassés par les évènements.

Plan Blanc déclenché le 11/3 alors qu’il y avait déjà eu une totale réorganisation des urgences, un renfort en personnel médical et paramédical, une extension des lits de réa, la création de zones COVID dédiées au sein de l’établissement, une réunion quotidienne de la Cellule de Crise depuis plus de 10 jours, … toutes les décisions prises et les aménagements sont obsolètes et dépassés dans les 12 heures qui suivent, et pourtant nous étions très prévoyants. En permanence il manque 25 à 30 lits de plus de ce qui est faisable à un temps T, pour prendre en charge les patients non pas dans des conditions correctes mais simplement dégradées.

Les urgences ont l’habitude de travailler dans ces conditions dégradées, mais là nous sommes dans le dégradé du dégradé du dégradé, et nous attendons encore une dégradation croissante voire exponentielle pour les 15 jours à venir.

La mobilisation du personnel tient pour l’instant, sur un fil, mais les éléments ne tiendront pas avec des COVID + chez les praticiens, les IDE et les familles des soignants, ce qui apparait clairement.

Notre activité des urgences (habituellement à 148 passages/jour), a chuté de 45 % mais nous faisons dans cette activité 95% de COVID avec critères d’hospitalisation. Et en l’absence de critère de gravité, tous les patients sont réorientés vers leur MT sans même entrer dans les urgences. L’UHCD de 15 lits est notre zone COVID, ainsi que notre secteur de Médecine/Chirurgie, et Salle Tiède, SAUV1, … 90% de nos surfaces aux urgences est COVID. A cela s’ajoute une zone COVID+ dans l’établissement, de 15 puis 30 lits, puis toutes les chambres seules de notre établissement (plus de 800 lits de MCO) sont COVID+ ou en attente de résultats. On attend une ouverture de 30 lits COVID+ pour lundi 13h, mais c’est excessivement loin, plus de 36 heures !!! Et mardi, ce sera plein.

Tous les patients en Réanimation Médicale sont COVID+, 90% en ventral ; les patients des secteurs de Soins Continus de médecine ou de chirurgie sont tous ventilés – les premiers patients ventilés en continue en SSPI apparaissent, c’est à dire au delà des 40 lits de réa disponibles …

Même si le personnel médical et paramédical de nos urgences est formidable, et malgré un soutien indéfectible de notre direction, c’est le matériel qui manque : moins de 5 jours de stock en SHA, moins de 3 jours de stock en masques FFP2, moins de 4 jours de stock en masque chirurgical, plus de stock en surblouse, très peu de stock en lunettes, … Et des perspectives de réapprovisionnement dans 6 à 8 semaines !!!!! Nous étions centre de référence NRBC (proximité de la Centrale de Fessenheim), mais là aussi, nos stocks fondent à vue d’oeil.

Nous sommes au bout d’un système, il va falloir faire des choix sur nos critères d’admission, non seulement en réanimation, mais tout simplement dans une structure hospitalière. Tous nos décès de ce jour sont COVID+.

Pour vous donner un ordre d’idée de ce qui vous attend, hier matin, selon l’APM, sur environ 600 patients, 80% des patients Covid+ du Grand Est étaient en Alsace, avec 61,5% dans le Haut-Rhin et 18,5% dans le Bas-Rhin, 10% en Moselle et 2,4% dans le 54.

Alors qu’en Alsace il y a un gros CH ou CHU tous les 30 à 50 km, les transferts au départ des urgences vers les réanimations sont pluri-quotidiens, avec parfois 160 km entre le CH et la réa qui dispose du précieux lit.

Préparez-vous, ainsi que vos personnels, à cette vague majeure. Il y avait un avant Covid-19, il y aura un après Covid-19 avec de très lourdes cicatrices.

Bon courage à vous tous

(Dr, …..)
Hôpitaux Civils de Colmar – 39, Avenue de la Liberté
68029 / COLMAR Cedex
Secrétariat 03 89 12 45 26 – Fax 03 89 12 47 56

============================================

 

1 COMMENT

Comments are closed.

Hot Topics

En 2015, une équipe Chinoise se vantait d’avoir crée un nouveau coronavirus et de l’avoir injecté à des chauve-souris.

Ce n'est pas un fake mis le journal télévisé TGR Leonardo (Chaine RAI 3) qui ouvre le 16 novembre 2015 sur une prouesse technologique...

Oui, la méthode du ‘Pr Raoult’ est une faillite éthique et scientifique.

En 2006, l'American Society of Microbiology avait interdit de publication le Professeur Raoult pour des faits d'inconduite scientifique (1) c'est à dire une forte...

Et si on se trompait de maladie ? la piste du microbiote pulmonaire est à explorer.

Une vidéo interessante qui soulève des questions sur le COVID19. Nous voyons un urgentiste américain dire qu'il ne comprend pas ce qui se passe. Ce médecin...

Klaus Puschel, Professeur de pathologie à Hambourg : “Personne n’est mort du COVID19 ici (à Hambourg)”.

Klaus Puschel n'est pas n'importe qui. Doté d'une bonne collection d'article de recherche en médecine légale (1), il n'a aucune raison de risquer sa carrière. Pourtant...

Durant l’hiver 69/70, 31’226 personnes sont mortes de la grippe de Honk-Kong en France

Un article de décembre 2005 de libération (1) retrace l'histoire de la terrible grippe de Honk-Kong qui frappa le monde entre 1968 et 1970. Ce...

Le risque infectieux du COVID-19 n’a rien à voir avec une meilleure ou moins bonne médecine mais avec la génétique !

Note du Prof. Pierre Sonveaux, Docteur en Sciences Pharmaceutiques, Maître de Recherche du F.R.S.-FNRS et Professeur de Pharmacologie à l'UCLouvain: Chères toutes et chers tous, La...

A LIRE ENSUITE ...

Les nouveaux variants du COVID19 sèment la panique à l’OMS.

Un rapport interne supplémentaire pointe du doigt la différence flagrante entre les chiffres officiels du COVID et la surmortalité. On approche bientôt le demi-million...