Comment se transmets le coronavirus ? – les moyens sûrs. (partie I)

Voici un point au 7 mars 2020, sur ce qu’on sait des moyens qu’utilisent le coronavirus pour bouger et infecter un autre organisme.

Mise à jour le 10 mars 2020.

Nous classerons ces moyens en plusieurs catégories de “sûrs” à “hypothétiques“.

Sur cette page, vous aurez les moyens sûrs. Nous ne souhaitons mélanger 2 types d’information dans le même article pour vous permettre de partager l’information que vous trouvez la plus sûre et la plus pertinente. Pour voir les moyens possibles de contamination (mais non sûrs à ce jour), vous pouvez vous rendre sur cette page “moyens possibles de contamination du coronavirus

Il faut savoir en effet que tout porte à croire que nous avons plusieurs souches actives avec des paramétres différents qui ont des mortalités et létalités différentes et du coup aussi des comportements qui ne sont pas similaires.

Commençons par les moyens “sûrs” de transmission du coronavirus “wuhan”.

1 – Les moyens de transmission sûrs.

1.a la toux.

Le virus se transmets par les gouttelettes respiratoires expulsées par les personnes qui toussent.

En réponse à la question “à combien de mètre dois-je me trouver“, personne ne vous répondra car on ne le sait pas : les chiffres donnés sont pifométriques à souhait. 2m, 3m, 20 cm…aucun idée au 7 mars 2020.

La Harvard Medical School (1), je suis désolé mais je suis élitiste dans mes références généralement,parle de 6 “pieds” soit en système métrique 1.8 métres.

D’autres études montrent que la projection de toux peut aller beaucoup plus loin comme l’étude du M.I.T de Boston qui analyse la cinématique de la toux ou une pré-étude chinoise qui définit un seuil de 4.5 métres pour le Covid19.

Mais ce n’est pas fini, tout commence par là mais tout ne finit pas là : ces gouttelettes se déposent de toute manière par-terre et sur des surfaces diverses et variées.

Cette même institution parle aussi de transmission par la terre et par n’importe quel liquide humain ou pas (nous y reviendrons), c’est à dire si vous partagez une boisson avec quelqu’un de porteur du virus, vous êtes infectés.

1.b par le toucher.

C’est un des éléments dont on parle peu dans les communications officielles qui sont faites par des communiquants et non des scientifiques.

Il est bien évident que le virus se transmets par le toucher car ces mêmes communications vous disent de ne pas vous toucher la tête mais oublient de vous écrire “le toucher” car cela fait peur.

Plus tard je vous expliquerai des techniques marketing employées par les grands labos ET ceux qui se déclarent rebelles avec la médecine naturelle pour vous faire peur et ainsi vous faire acheter n’importe quoi mais pour l’instant nous n’en sommes qu’au Coronavirus. C’est assez frustrant au passage car l’origine du site était bien de traiter d’abord le business de la peur.

1. c via des surfaces diverses (toucher)

Concernant le temps que le virus reste actif sur une surface X…les données sont alarmantes tout simplement et le gros problème est là.

Malheureusement contrairement à ce que vous voyez écrit sur des sites gouvernementaux dont les français qui sont imprécis, faux et mensongers (désolé), l’OMS, elle-même, parle au 7 mars 2020 de quelques heures à plusieurs jours.

Typiquement l’activité sur une surface métallique pourrait aller jusqu’à 12 heures dans un endroit calme et chaud.

Les trains et les bus avec leurs barres métalliques  sont ,peut être, le premier vecteur de transmission avec la toux.

Le souci c’est que si vos gants ne sont jettables – et ils ne le sont pas je pense – vous ramenez le virus à la maison et là encore nous ne savons pas précisement combien de temps le virus survit sur un tissu Z ou Y.

1.d par la nourriture.

ça c’est le dernier point “inconnu” dans les éléments de language des communiquants. Personne n’en parle pourtant la Harvard Medical School (toujours dans le même article au dessous) parle d’une très forte suspiçion qu’un élément préparé par un “infecté” est contagieux….en gros dans un hopital, si la cantine est contaminée, tout l’hopital sera infecté avec des taux de transmissions evidemment variable…pareil pour une école, un restaurant d’entreprise.

La question se pose toute entière sur les produits importés comme les produits , nous sommes en Suisses, produits par exemple en Italie et amenés sur les marchés suisses et/ou inversement tout produit partant de la France infectée vers la Suisse ou de la Suisse vers l’Italie ou la France. Peu importe.

Nous ne pouvons pas exclure des transmissions par ce type de mouvement de nourritures importées.

Dans tous les cas, la mesure la plus saine à l’heure où nous parlons (7 mars 2020) est de limiter les déplacements, arréter totalement de prendre les transports en commun, ne plus envoyer ses enfants à l’école et consommer “local” c’est à dire ne pas s’amuser à prendre des produits qui ont parcouru la terre entière.

https://www.health.harvard.edu/blog/as-coronavirus-spreads-many-questions-and-some-answers-2020022719004(1)