Statistiques Coronavirus

All countries
115,148,879
Confirmés
Updated on March 2, 2021 8:16 pm
All countries
90,926,142
Guéris
Updated on March 2, 2021 8:16 pm
All countries
2,555,418
Décédés
Updated on March 2, 2021 8:16 pm
All countries
2,555,418
décès du coronavirus
Updated on March 2, 2021 8:16 pm
All countries
115,148,879
Cas testés
Updated on March 2, 2021 8:16 pm

2004 : Un variante du virus SARS s’échappe d’un laboratoire de l’institut de virologie de Pékin

Les sons – ou la musique – peuvent-t-ils soigner ? – chapitre I –

Nous connaissons déja la musicothérapie. Certaines cliniques en Suisse proposent déja des ateliers basés sur l'utilisation de la musique pour aider les malades à se...

Les nouveaux variants du COVID19 sèment la panique à l’OMS.

Un rapport interne supplémentaire pointe du doigt la différence flagrante entre les chiffres officiels du COVID et la surmortalité. On approche bientôt le demi-million...

La deuxiéme vague du #Covid19, c’est maintenant.

Selon un rapport interne du CDC américain, il est "quasiment certain" que la souche anglaise du SARS-CoV-2 est déjà dans tous les états du...

Aux Etats-Unis, 3% des vaccinés sont malades à cause du vaccin avec un impact sur leur quotidien.

Aux états-unis, 3% environ des personnes qui ont reçu le vaccin connaissent des troubles de leur santé qui ont un impact significatif sur leur...

Ce ne sont pas des vaccins mais une expérimentation dangereuse.

La campagne de vaccination pour une maladie qui ne tue pas est une aberration médicale et peut être une violation du code de nuremberg...

Deux chercheurs  travaillant à l’institut de virologie de Pékin, membre du CDC chinois, ont pris sur eux en 2004 de transférer le VIRUS SRAS entre une zone de très haute sécurité vers un centre d’étude de la diarrhée. Le souci c’est que ce virus SRAS était une variante inconnue du SRAS que la Chine avait endigué à l’époque.

L’employé responsable du transport a transféré d’un BSL-4 ce virus à un laboratoire où la sécurité n’était pas aussi elevée dans un but que l’on ignore toujours.

La seule chose qu’on a pu savoir c’est que les deux employés travaillaient dans ce laboratoire “à faible sécurité” et que l’un d’entre eux avait eu accès au BSL-4 certainement par l’intermédiaire d’une connaissance.

Le processus d’inactivation du virus au BSL-4 avait été baclé et mal fait peut être à cause de l’urgence de passer outre les mesures de sécurité imposées et ne pas eveiller des soupçons de transfert “pirate”.

Résultat : les 2 employés furent contaminés en essayant de travailler sur cette variante dans un environnement qui ne le permettait pas….et ils rentrèrent chez eux à l’extérieur du laboratoire.

8 personnes furent contaminées et une fut tuée par cette négligence qui a l’époque avait été détecté à temps par les autorités chinoises. (3)

Le laboratoire a fermé, 200 personnes furent mises à l’isolation dans un hotel proche à 20 km au nord de Pékin.

Ce scénario n’est pas une fiction.

C’est ce qui s’est passé à Pékin en 2004.

Dans un pays où les accidents industriels sont courants (1) et où la vie humaine n’est pas une valeur importante, l’histoire qui nous arrive avec le Coronavirus, les mensonges et le fameux laboratoire P4 de Wuhan laisse comme un goût amer au de l’histoire récente de la virologie chinoise surtout quand nous savons qu’aucune enquête ne sera effectuée.

(1) https://www.rts.ch/info/monde/10366509-en-chine-les-accidents-industriels-sont-monnaie-courante.html

(2) https://www.nytimes.com/2007/07/13/world/asia/13iht-china.1.6642199.html

(3) https://www.the-scientist.com/news-analysis/sars-escaped-beijing-lab-twice-50137

 

 

Hot Topics

En 2015, une équipe Chinoise se vantait d’avoir crée un nouveau coronavirus et de l’avoir injecté à des chauve-souris.

Ce n'est pas un fake mis le journal télévisé TGR Leonardo (Chaine RAI 3) qui ouvre le 16 novembre 2015 sur une prouesse technologique...

Et si on se trompait de maladie ? la piste du microbiote pulmonaire est à explorer.

Une vidéo interessante qui soulève des questions sur le COVID19. Nous voyons un urgentiste américain dire qu'il ne comprend pas ce qui se passe. Ce médecin...

Klaus Puschel, Professeur de pathologie à Hambourg : “Personne n’est mort du COVID19 ici (à Hambourg)”.

Klaus Puschel n'est pas n'importe qui. Doté d'une bonne collection d'article de recherche en médecine légale (1), il n'a aucune raison de risquer sa carrière. Pourtant...

Oui, la méthode du ‘Pr Raoult’ est une faillite éthique et scientifique.

En 2006, l'American Society of Microbiology avait interdit de publication le Professeur Raoult pour des faits d'inconduite scientifique (1) c'est à dire une forte...

Le risque infectieux du COVID-19 n’a rien à voir avec une meilleure ou moins bonne médecine mais avec la génétique !

Note du Prof. Pierre Sonveaux, Docteur en Sciences Pharmaceutiques, Maître de Recherche du F.R.S.-FNRS et Professeur de Pharmacologie à l'UCLouvain: Chères toutes et chers tous, La...

Début janvier 2020, un groupe de scientifique de Honk-Kong attribue l’origine de la pandémie au laboratoire de Wuhan

Selon un groupe de scientifiques chinois, le coronavirus s’est propagé à partir d’un laboratoire scientifique de Wuhan et non d’un marché de fruits de...

A LIRE ENSUITE ...