140 nouveaux cas en Suisse en 24 heures, c’est bel et bien en train de repartir.

0
632
La contamination repart
La contamination repart

Ce n’est plus une simple tendance timide, la courbe de nouveaux cas augmente. Nous éltions à 12 cas détectés le 1er juin 2020, nous en sommes le 1er juillet à ….924 (voir les données sur le site https://dashcoch.herokuapp.com/)

En 1 seul mois, le nombre de nouveaux cas n’est pas encore revenu au niveau connu lors des mois de Mars ou d’Avril mais la tendance est belle et bien lourde.

Comme nous l’avons rappelé ici depuis mars, la première zone de contamination semble être les transports en commun. La reprise d’un trafic classique des CFF serait donc une cause importante de ce retour du COVID. C’est pour cela que la confédération exige maintenant le port du masque dans les transports.

Pour nous, le deuxiéme point est l’ouverture des frontières. L’augmentation importante du rythme quotidien de nouveaux cas correspond quand même aux dates d’ouverture des frontières.

Les chiffres italiens et français sont hautement politiques et aucun pays ne devrait faire confiance à une seule statistique sortie de ces 2 pays ; surtout la France.

Rien n’est controlé en France. Les banlieues françaises n’ont pas été soumises à une quarantaine “du tout” vu que la police avait ordre de ne pas la faire appliquer : tout comme dans certains états américaines (comme la Floride) les taux de contaminations des jeunes adultes doivent être , en plus, elevés car les habitudes des populations fragiles socialiement n ‘ont pas changées..

Le nombre de tests est insuffisant et la plupart des mesures sont des mesures “pipeaux” pour les journalistes.

Même si la population a subi une quarantaine terrible et une forme de politique d’euthanasie dans les EMS, les Français sont interdits dans beaucoup de pays dans le monde à cause de la gestion lamentable de la crise COVID et la très forte suspiçion “de truquage des chiffres à la chinoise”…..

C’est malheureux mais c’est comme ça.

Permettre de nouveau le trafic frontalier est donc une erreur importante de la confédération qui devrait plutot se tourner vers l’ “autonomisation des secteurs clés en terme RH” en changeant ses politiques de recrutement (résidents de pays peu contaminés, ou résidents suisses tout court).